JobyStories

Damien

Passion triathlon
Le triathlon se situe à la frontière du sport et de la torture. C’est un sport puisque c’est une discipline olympique depuis les Jeux de Sydney en 2 000. Ce n’en est pas moins une torture, pour les gens normaux, puisqu’il s’agit d’enchaîner des épreuves de nage, de vélo et de course à pied, sans pauses, pendant plusieurs heures. Damien ne fait pas partie des « gens normaux ». Après quelques années de vagabondage sportif entre cyclisme, football ou encore tir à la carabine, il se passionne pour l’athlétisme entre 2014 et 2018. Il opte ensuite pour le triathlon pour diversifier ses entraînements et mieux gérer son temps. La classification des triathlons est la même que celle des vêtements : de XS à XXL. Quand la classification augmente, les distances s’allongent. Par exemple, un parcours XS propose 400 m de natation, 10 km de vélo et 2,5 km de course à pied. Un parcours XXL (le fameux Iron Man) propose quant à lui 3,8 km de nage, 180 km de vélo, 42 195 km de course à pied. Damien a commencé progressivement. À ce jour, il s’est déjà frotté à des parcours M, et entends bien continuer sa progression. Il s’entraîne 15 heures toutes les semaines pour pouvoir boucler le Vercorsman XL de St Nazaire en Royans dont il est un des ambassadeurs.
Du triathlon à Décathlon
Damien est étudiant à l’Inseec de Chambéry au Centre d’Études des Sportifs Nationaux et Internationaux (CESNI). Il suit sa formation en alternance chez Décathlon, où il est responsable de la stratégie du test produit dans toute la France, et en particulier sur l’agglomération grenobloise. Décathlon est un choix logique pour les sportifs. Il n’a d’ailleurs pas attendu son master pour postuler dans l’entreprise. Déjà, en parallèle de sa licence STAPS, Damien travaillait à mi-temps en magasin. Décathlon a joué un rôle important dans la vie de Damien. Grâce aux valeurs de responsabilité et de contact client, l’étudiant s’est transformé et a dépassé sa timidité. Après l’obtention de son master, Damien espère pouvoir continuer chez Décathlon. Il a à cœur de conclure la mission qui lui a été confiée pour ensuite prétendre à un poste au siège ou bien comme leader communication pour le triathlon. Même s’il est encore en alternance, Damien bénéficie d’une grande autonomie sur sa mission. Il peut ainsi organiser ses journées de travail en fonction de son planning d’entraînements. C’est cette flexibilité qui l’aide à atteindre un autre objectif : l’indépendance.

"Plus il y a de dénivelé, plus c’est motivant. Voilà on a envie de repousser ses limites donc c’est ça qui est plaisant aussi dans le triathlon."

Le challenge de l’indépendance
Damien marche au challenge. Il se lance des défis pour avancer. Très vite, un des défis les plus évidents a été l’indépendance financière. Pas satisfait de faire tenir 35 heures de travail et d’études ainsi que 15 heures de sport par semaine, il décide de travailler encore plus pour être autonome. Après quelques recherches sur internet, il découvre JobyPepper. Il prend son statut d’autoentrepreneur et commence à travailler. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Damien a pu découvrir différents milieux professionnels et ajouter des expériences enrichissantes à son CV, tout en se ménageant une rémunération plus que correcte. Il a été runner dans une boîte de nuit pendant un an et demi, il a préparé des commandes de bières artisanales, et a même pédalé pour créer des smoothies lors d’événements. Si l’indépendance a un prix, en temps comme en énergie, elle accorde de belles récompenses. Grâce à ces missions, Damien peut payer son loyer et la plupart de ses dépenses quotidiennes. Aucun doutes que la détermination qu’il montre lui permette un jour de terminer un Iron Man !

La passion du graphisme

Si tu souhaites découvrir son travail, consulte ses réseaux sociaux.
Suis-la sur Instagram : @b.sign

La passion du dessin

Retrouve la sur les réseaux et découvre quelques créations.
Suis-la sur Instagram : lxcie_creation

Tu souhaites suivre les aventures de Damien dans ses exploits sportifs ?
Suis-le sur Instagram.

Mu’ethik est un collectif indépendant.

Découvre un de leur projet vidéo.
Mu'ethik vous présente l'Archipel Kyosei acceuili par SOFFFA. C'est un collectif d'entrepreneurs engagés sur des thématiques diverses avec une vision systémique !

Suis-les sur les réseaux

Une histoire à raconter ?

Une histoire à raconter ?

Une histoire à raconter ?

Une histoire à raconter ?